Une soirée à la citerne par Gilles

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Je vais vous raconter rapidement notre soirée d'hier avec Alessandro et Mélissa, juste pour le fun !


Hier soir, au retour d'Alessandro, nous sommes partis malgré le froid et les rafales de vent faire une petite soirée de shoot en nomade. Mélissa était là aussi avec son lot d'idées farfelues (à réaliser en tout bien tout honneur) avec son APN et son magnifique Tokina :-) !

Une sortie nomade, c'est toujours mieux que nos jardins respectifs :-) ! (enfin en principe !)

Et puis, on ne s'était pas vu depuis avant les fêtes... Vous imaginez ! On avait chacun de nouveaux joujoux à essayer (de nouveaux adaptateurs pour Alessandro, un intervallomètre tout neuf pour Mélissa et ma CCD bien sûr !)... Et puis de toutes les manières, on est des jobards alors fallait qu'on sorte !



Arrivés sur place à 19h, coup de bol... le vent est tombé (en même temps que la température...)

On monte donc tout le matos sans mal (on est des pros quand même maintenant!) et on commence les shoots.

Pour Alessandro, ça roule… Il choppe tout de suite Orion et décide donc d'essayer son adaptateur pour filtre HA au format EOS Clip qu'il a fait faire sur mesure…
Une réussite ! Tout nickel…

Mélissa lance aussi ses timelapse et autres tests d'image avec son Tokina.

Mais au bout de quelques images, les problèmes commencent… Obligé de redémarrer le PC qui bien évidemment décide de faire des mises à jours qui n'en finissent pas…

Bref, au final, les shoots reprennent et on peut voir arriver cette classique, mais non moins magnifique nébuleuse avec toutes ces extensions…

Mélissa shoote toujours…

Et pendant ce temps, ben moi, je galère… Impossible de prendre une seule image potable avec la CCD. Un comble ! Même pas foutu de faire la mise au point…
Les images obtenues étaient plutôt bizzarre… Des suites de lignes horizontales complétement aléatoires…
Reboot de PC, réinstallation des logiciels (en nomade avec la connexion du téléphone… Du bonheur!)… 

Et pendant ce temps là, Mélissa… ben elle shoote toujours ! Alors pendant les réinstallations, on s'est tapé un petit délire Light Painting. C'est toujours sympa ! Et on devient des pros ! On a même réussi à faire des scènes entières réparties sur plusieurs photos avec des repères un peu partout au sol histoire de se caler ! Des pros je vous dis :-D !

Après cette pause bien méritée qui nous a calmé les nerfs à tous ! On retourne à nos problèmes...

Pour ma part, il semblait que cela venait d'un soucis sur les options de la caméra. Il y avait une toute petite case à cocher « High Speed Transfert » qui était activée…. ERREUR ! Cela semble poser de gros problèmes (en tout cas avec ma config.)

Pour Alessandro, ben j'avoue que je sais plus… Trop concentré à essayer de comprendre...

Bref, il est 23h30 (donc déjà 4 heures à chercher pourquoi ça déconnait!) et je déprime… Bon, pas grâve, on a fini par trouver…
Je fais donc la mise au point (maintenant que je vois quelque chose à l'écran, ça aide!) et je commence à shooter…

Ah non…. Il y a tout plein de nuages… Une nouvelle pose s'impose… On retourne faire du light painting !


Une heure plus tard, on relance les shoot…

Au bout de 2 images… Catastrophe… Ma batterie commence à donner signe de fatigue… Plan B… Je débranche tout ce qui peut l'être pour alléger la charge et je retente… Ca va mieux…
Mais bizarrement, les images redeviennent horribles… Même lignes qu'avec le « High Speed Transfert ».

Bon, je vous passe les détails… Mais je suis passé par toutes les phases de déprime possibles et imaginables… A tel point que j'en ai même oublié de sortir les bières (qui avec la température devaient vraiment être très fraîches !)

Au final, après de longues minutes d'investigation, nous avons réalisés que TOUS mes problèmes venaient de mon alimentation (ça reste à confirmer, mais nous en sommes presque sûrs) : l'ATIK ne supporte pas une tension trop faible. Mais au lieu de ne pas fonctionner tout simplement, ben si, ça marche, mais ça fait n'importe quoi !!!

Il est 2h du matin, je suis fatigué, j'ai froid et surtout j'ai soif… A ce moment là, Alessendro me sauve la vie en me servant de la Grappa ramenée d'Italie… Enfin me sauver pas tout à fait… Put… C'est fort ce machin la !

2h15, nous pouvons enfin commencer les shoots qui cette fois-ci se passent bien...

Voilà donc, au final, il est 4h30, on remballe tout… Et je suis l'heureux possesseur de 50mn de poses obtenues en 9h de shoot :-D !

Je ne sais pas encore ce qu'Allessandro pourra récupérer de cette soirée, mais je pense que ce n'est pas beaucoup plus joyeux que moi ! A quand le poste fixe ?

Bon, et vous savez quoi, mes 50mn d'images… et ben je n'arrive pas à les traiter…

A bientôt !

 

Gilles